Pour ce salarié, Emmanuel Macron incarne "le changement dont la France a besoin". "Il faut faire des réformes, ce pays abesoin de bouger, d'avancer, moi je rêve d'une grande Europe. Et Macron, parmi d'autres, incarne ça", poursuit-il."Je ne quitterai pas le parti socialiste, mais je souhaite continuer avec Emmanuel Macron et avec d'autres gens de toutesensibilité", affirme de son côté le sénateur PS François Patriat, venu assister à la rencontre citoyenne."Il ne s'agit pas de casser les partis, d'ailleurs son discours n'était pas anti-partis. Essayons de nous rassembler surles sujets essentiels, de travailler ensemble, de trouver la réforme juste, et d'en finir avec, ce que j'appelle, "lapeste communautaire"", ajoute M. Patriat. big pony polo ralph lauren
Pour Badr Slassi, premier adjoint au maire de Goussainville Val-d'Oise et membre du Parti radical de Gauche, EmmanuelMacron "propose une offre politique qui est intéressante" en "dépassant un certain nombre de corporatismes, de blocagesdans la société qui empêchent de changer les choses".En France, "il y a l'espace pour une nouvelle offre politique qui dépasse les clivages et qui apporte de vraiessolutions, celles que les Français attendent. Il y a des choses biens qui peuvent être proposées à droite comme à gaucheet ça ne s'appelle pas forcément "le centre", mais ça s'appelle "une nouvelle offre politique", affirme-t-il.En outre, c'est aussi le "franc-parler" d'Emmanuel Macron qui semble séduire son public.A l'instar de Louis Destailleurs, jeune salarié: "Je suis venu ici pour sa personnalité, c'est un discours qui change, ildit des vérités, il ne dit pas de nouvelles choses, mais au moins, il le dit et c'est pour ça que c'est intéressant. Ilsemble être moins dans le calcul que les autres"."Tout me plaît chez Macron, on ne sait plus pour qui voter et lui incarne le renouveau", lance Laurence Campion, gérantede chambres d'hôtes dans le Pas-de-Calais. doudoune ralph lauren pas cher "Il est jeune, il est dans le progrès et il est très à l'écoute. Nous, on ne veut plus de la gauche, plus de la droite,on veut du renouveau", dit-elle, affirmant que "si elle vote pour Emmanuel Macron en 2017, "ce sera la première fois"qu'elle vote "à gauche".Les camions rouges du cirque Joy Dassonneville arrivent en fanfare dans les villes. Géré par deux couples et leursenfants, le cirque tente de perpétuer la tradition. "On n'a pas de salariés, c'est nous qui faisons tout. On ne comptepas nos heures. C'est ça la vie desDepuis quelques années, les représentations se font de plus en plus rares et le travail manque. pull ralph lauren pas cher
Selon Josue, les mairesdes petites villes sont réticents à les accueillir. Les élus évoquent souvent des problèmes de sécurité. "Le quotidienest très dur", explique Mirella Dassonneville. Sur les 550 petits cirques de famille qui existent en France, 70% sontactuellement sans activités. La colère monte et certains envisagent de bloquer Paris avec leurs camions dans les jours àvenir. Le dossier est entre les mains d'Audrey Azoulay, ministre de la Culture.Les policiers seront dans la rue demain, jeudi 7 avril.